SUCKER PUNCH


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Puppy « It was an Accident ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 7:21


© tumblr.


♚ Puppy
ft. Vanessa Hudgens

ϟ Forte ϟ Patiente ϟ Intelligente
ϟ Irritable ϟ Curieuse ϟ Solitaire


nom complet → Shirley Evelyn Dawson
âge → 20 ans
date & lieu de naissance → 28 Mai 1940 au Texas en Amérique.
sexe → [ x ] F - [ / ] M
nationalité → Anglo-Américaine
statut → Célibataire
groupe → Criminals


pourquoi vous trouvez vous à lennox house?

    - Est-ce que cela vous regarde vraiment ? Vous tentez de me faire parler de ma vie privée là.
Puppy avait le regard aussi froid que ses paroles étaient sèches. Fixant son interlocuteur comme si ça allait le dissuader d'insister sur sa question mais apparemment ça ne lui faisait rien. La demoiselle, se décida alors à donner une réponse en retombant dans de bien mauvais souvenirs avec un ton dur :
    - J'ai ... Tuée quelqu'un. A coup de pistolet. En un unique tir .. La balle avait tapée entre les deux yeux de ma victime et il y avait du sang partout. Quelqu'un a vu la scène et a prévenu la police. Je n'ai pas eu le temps de m'enfuir. La rage, la haine, la rancune et bien d'autres sentiments m'avaient gagnés ce soir là. C'était confus, j'étais confuse. Ceux qui disaient que j'étais devenue folle n'avaient pas totalement tord. J'ai mit fin à la vie de ma tante, le 2 Juin 1958 et je n'en éprouve aucun remord. Elle m'avait dégoûtée, elle ne pouvait que mériter son sort. Je n'aurais put réagir autrement, elle se fichait de la mort de sa soeur et de son beau-frère, mes parents. C'était une façon pour moi de me défouler sur elle, de me venger même si elle n'était pas la cause de leur mort. Et donc au final, j'ai atterris ici après un an de prison ferme pour meurtre d'un membre familiale en état de crise de ... Comment ils ont appelés ça ? Ah oui, crise de folie. C'est plutôt bête comme "alibi", non ? Ça vous va comme réponse ?


cela fait longtemps que vous êtes à lennox house?

La jeune fille poussa un soupire las avant de répondre :
    - Le temps exact ? Niveau temporel, être ici, c'est comme être sur une île déserte. On perd la notion du temps tellement on est pressé de sortir de ce calvaire. On se dit "Depuis combien de temps suis-je dans cette prison ?", "Vais-je éternellement restée ici ? Si oui, combien de temps ?". On ne voit pas le temps passer, dans le mauvais sens du terme bien sûr. On vit entre quatre murs sans jamais voir ni le jour ni la nuit. C'est pire que sur une île. On est enfermés et tout ce qui nous aide à savoir le moment où nous devons aller dormir ou le moment où nous devons nous réveiller, ce sont nos responsables et les pendules. Alors, je saurais seulement vous dire que ça fait plusieurs mois que je suis ici. Peut-être six. Je n'en sais rien en vérité. Mais pour moi ça fait très long. Vous saurez sûrement compter le temps qui sépare le mois de Juin 1959 jusqu'au jour d'aujourd'hui. Pas vrai ?
Un petit moment de silence sournois et la jeune fille reprit avec un petit sourire en coin :
    - Bon d'accord, je vous fait en parti marcher. Je sais encore compter les jours et les semaines que je passe ici, j'ai un peu poussée avec ma comparaison à une île déserte mais .. Vraiment, je pense que ça fait six mois que je suis ici. Quoique .. peut-être qu'en fait .. Ça fait plutôt un an. J'aime embrouiller la tête des gens. *Léger rire sadiquement joueur*

aimez-vous lennox house?

Puppy manqua de s'étouffer avec sa propre salive à cette question :
    - Sérieux, vous me posez vraiment la question là ? Moi ? Aimer la Lennox House ? Les gens à l'extérieur croient que je suis folle sans même avoir essayé de me connaître justement parce que je suis ici en temps qu'aliénée lennox. Ceux qui entre en se faisant "passer" pour des clients me voient comme une sorte de fille de joie qui n'est là que pour leurs "beaux" yeux, leur tenir une agréable compagnie, leur offrir une danse plus qu'agréable à observer et même parfois leur donner du plaisir ! Tout ça pour rapporter encore plus d'argent à ce fichu endroit. Pour ça, non ne je n'aime pas la Lennox House. Les seules choses que j'aime ici ce sont des personnes. C'est tout ce qui me rattache à cet endroit. J'ai fait des rencontres intéressantes ici et j'y tiens. Je n'aime rien d'autre en ce lieu déprimant. Rien d'autre.

quel est votre monde parfait à vos yeux?

A cette question, Puppy eut un temps d'arrêt et fixait intensément son interlocuteur dans les yeux. Cette demande était profonde et même assez inattendue. Elle eut donc un certain temps de réflexion avant de se décider à rouvrir sa bouche brillante de gloss pour donner son ultime réponse :

    - Sur le moment, j'ai sincèrement cru à une question piège. Mon monde parfait à mes petits yeux hein ? Eh bien ... Ce serait un monde de vérité. Où le mensonge n'existerait pas. Tout le monde serait sincère avec tout le monde, ainsi qu'avec sa propre personne également. Tout le monde a le droit à son petit jardin secret mais on aurait pas besoin de mentir pour le cacher. On dirait simplement "J'ai pas envie de te le dire, m'en veux pas" ou "Il y a des choses que je veux garder pour moi, ne le prends pas mal". Pas "Mais non voyons, je ne te cache rien ! Je te dis la vérité" alors que ce n'est bien sûr pas vrai. Il n'y aurait pas d'illusions, pas d'injustices, pas de trahisons. Les gens seraient assez intelligents pour ne pas s'aveugler derrières leurs propres idéaux. Tout le monde vivrait en harmonie. Il y aurait pas de problème, au point qu'il n'y aurait pas de police. L'anarchie n'existerait donc pas elle-même. Les maladies n'existeraient pas non plus. Ou pas les graves du moins, comme le cancer. Personne ne jugerait personne. On ferait ce qu'on voudrait tout en respectant les autres. On se prendrait pas la tête pour un oui ou pour un non, on aurait pas à se préoccuper des conséquences de nos actes. Il y aurait tant de choses de différents au monde où nous vivons dans mon monde parfait. Tout ça est tellement banale. C'est ce que tout le monde voudrait mais ce que personne ne peut avoir. Dans ce monde la, je serais totalement libre et je n'aurais vraiment peur de rien ... Je n'aurais pas besoin de porter de masque. J'irais bien. Je serais heureuse et mènerais ma vie comme je l'entends, rien n'aurait changé en elle et j'aurais ainsi pas envie de tuer tout le monde en permanence.

✎ Mental & physique
.Physque.
Puppy mesure dans les environs d'un mètre soixante-cinq sans talons à ses pieds. Elle a des yeux aussi bruns que ses longs cheveux qu'elle porte soit ondulés, lisses, libres ou attachés le plus souvent en queue de cheval. Sa taille est svelte, elle a comme on dit des jambes de biche et ses yeux sont souvent maquillés de fins traits noirs tandis que ses cils portent du mascara de même couleur. Ses paupières peuvent parfois être également maquillés de fard de couleurs plus ou moins sobres. Ses lèvres brillent le plus souvent de gloss transparent mais il lui arrive de mettre du rouge également. C'est plus sexy. Elle a un joli sourire des plus craquant et un regard profond. Elle aime vernir ses ongles, que ce soi ceux de ses mains ou ceux de ses pieds. On l'aura donc comprit, mademoiselle se pomponne et se maquille beaucoup même si ça reste, le plus fréquemment, dans un ton naturel.

Quand elle ne se ballade pas pieds-nus, elle porte toujours des talons aiguilles hauts. Sa tenue de danse se compose de bas résille qui lui enveloppent les jambes jusqu'aux pieds. Elle met parfois également des mitaines en résilles qui lui remonte jusqu'au dessus des coudes et se tient les cheveux à l'aide d'un serre-tête ou d'un bandeau. Son corps arbore un bustier démuni de bretelles -ou pas- ainsi qu'un bas pour recouvrir son bassin dans les couleurs environnants son haut. Normale me direz-vous, bien sûr. Quant à sa tenue de scène .. Eh bien, tout dépend du thème de la soirée, elle ne sera pas toujours la même. Donc ce n'est pas vraiment la peine de parler de celle-ci. Pour ce qui est de ses tenues de tout les jours ..

Disons déjà qu'en tant que femme, elle aime mettre des bijoux. Seulement à la Lennox House, vaut mieux éviter de s'habiller de manière extravagante ou trop extravagante quand c'est pour soi-même et non spécialement pour les clients. Elle regrette d'ailleurs les jours où elle était chez elle, elle pouvait s'habiller comme bon lui semblait et n'avait pas perdue la majorité de ses affaires qui réunissaient, diverses robes, jupes, pantalons, chaussures à talons compensés ou non, t-shirts avec ou sans manches, décolletés en tout genre, trousse de maquillage, mini-short, vestes, divers bijoux comme des bracelets, des colliers, des bagues, des boucles d'oreilles, bracelets pour chevilles également et j'en passe. Ça lui arrivait même de mettre des casquettes. Elle aimait et mettait beaucoup de vêtements mais jamais de salopettes. Elle avait horreur de ça. C'était une fille coquette et elle avait vraiment l'impression d'être une pomme de terre dans un sac à patate avec ce genre de fringue.

Ainsi, à la LH, quand elle ne met pas les vêtements grisâtres et déprimants que tout le monde porte dans le "théâtre", elle ajoute simplement un boléro par dessus sa tenue de danse du jour. Quoiqu'elle n'en met pas toujours il faut dire. Je précise que : je parle bien de la tenue de danse et non de la tenue de scène. Vous voyez la différence n'est-ce pas ?

Voici donc la description physique de la charmante et séduisante Puppy.

.Mental.
Pour vous, quel est le plus important ? Ce que l'on vous montre ou ce que l'on vous cache ? Puppy n'est pas celle qu'elle fait généralement croire qu'elle est. Ce que cela signifie ? Qu'en vérité, elle n'est pas méchante du tout et cache un coeur fragile, blessé par un terrible accident qui a bouleversé sa vie et la mort de ses parents dont elle se tient pour responsable. Selon elle, tout est de sa faute et jamais elle ne se pardonna. Devant tout les résidents de la Lennox House, elle passe pour la criminelle qui a tuée sa tante volontairement et qui en est même fière. Elle passe pour la fille forte qui ne laisse personne lui marcher sur les pieds. Surtout pas les autres "aliénés" mais quand elle a un sérieux problème avec un membre du personnel par exemple. Elle parait de marbre et sans peur mais par derrière ce n'est pas la même chose. Il suffit qu'elle réussisse à être totalement isolée pour se mettre à pleurer à chaudes larmes. C'est comme quand on vous dit qu'un sourire peut cacher une grande tristesse ou de grandes blessures. Elle est ainsi depuis son arrivée à la Lennox House. Vous comprendrez mieux plus tard.

Mademoiselle porte un masque et passe donc son temps à mentir. Elle est capable de dire une chose puis d'en affirmer une autre rien que pour embrouiller la tête de ceux qui l'écoute, ça l'amuse et la distrait de voir les autres se prendre la tête pour comprendre ses racontars. Si elle a pitié ou vous a en sympathie, elle cessera de vous mentir et choisira soit de se taire soit de vous dire la vérité. Ce qui est plus rare. C'est une fille vraiment forte et sa curiosité l'a rendu intelligente pour s'être intéressée à tout. Elle a sût se forger un plutôt sale caractère et est facilement irriter par ce qui l'entoure, surtout quand elle est de mauvaise humeur. Mais, encore une fois, si elle vous a en sympathie, elle saura alors se montrer patiente et plus calme que d'ordinaire. Ce qui pourrai en surprendre plus d'un. Elle n'a pas un coeur de pierre et a gardée sa tendance à vouloir aider les autres. Mais ce, seulement quand elle en a envie et à sa façon. Elle serait capable de vous apprendre des chose comme : comment être forte et ne pas se laisser abattre par l'adversité. Les secrets pour ne pas baisser la tête devant ceux qui cherchent à nous rabaisser, etc ... Si elle le voulait, elle pourrait prendre quelqu'un sous son aile. Quelqu'un qu'elle protégerait et qui deviendrait en quelque sorte son ou sa "disciple" pour qui elle serait peut-être une sorte d'ange gardien.

Pour finir sa description caractérielle, Puppy est une fille solitaire qui ne s'encombre généralement pas de la présence permanente d'un autre individu à ses côté. Elle se déplace seule de salle en salle parmi les autres résidents de la Lennox House, reste généralement dans son coin pour être tranquille et prend seule ses décisions. Même si parfois, elle apprécie quand même la compagnie des quelques amis qu'elle a put se faire dans la résidence. Et quand elle dit qu'elle a envie de tuer tout le monde. Cela veut en fait dire que tout le monde l'agace, elle serait capable de bousculer chaque personne qui croise son chemin si elle juge devoir passer trop près pour continuer sa route. Mais jamais elle ne tuerait qui que ce soit. Sa réputation de tueuse est un énorme malentendu mais un malentendu auquel elle tient. Ainsi, personne ne vient plus lui chercher des noises.

C'est une fille qui cache son bon font, sa gentillesse et sa sympathie. Elle a beaucoup d'amour à donner mais son affection, elle ne le montre pas beaucoup. Par moment, elle serait pourtant de celles qui vous prennent dans leurs bras quand vous allez mal et de vous serez contre elle pour vous réconfortez. De vous parlez avec douceur pour vous aider à aller mieux. Mais la percer à jour n'est pas chose facile. Tout dépend de qui vous êtes. Elle a un grand sens d'analyse et d'observation.

C'est aussi une fille qui cache un grand besoin de réconfort.


✎ Histoire


Puppy, entra une nouvelle fois chez la psy' qu'elle voyait depuis son arrivée ici, il y a de cela un an, jour pour jour. Depuis tout ce temps, elle ne lui avait encore jamais rien révéler sur son histoire, ce qui s'était réellement passé avant qu'elle n'arrive ici. Personne n'étaient au courant, pas même les amis qu'elle s'était faite depuis. Jusque là, elle avait vu cette dame comme un parasite qui cherchait à la percer à jour pour tout révéler ensuite. Mais au fil des mois, cette femme sût la mettre en confiance et au fil du temps, Puppy fut prise de plus en plus de sympathie pour elle. Alors aujourd'hui, il était temps qu'elle lui dévoile enfin ce qu'elle cherchait à savoir. Au final .. Elle était bien là pour l'aider et rien d'autre. Alors, elle pouvait bien le lui dire à elle, qui était devenue comme une confidente et une protectrice sur qui elle pouvait compter à ses yeux. Les personnes comme ça ici étaient bien rares, ce pourquoi Puppy s'était méfiée longtemps d'elle, mais ce soir, c'était fini. Elle n'avait plus aucun soupçons à son sujet et était venu dans le but de tout lui avouer, du début à la fin. A elle, elle dirait ce qu'elle avait sur le coeur depuis si longtemps.

S'installant sur le siège, elle commença par s'asseoir et plongea fixement son regard dans celui de sa psychologue :
    - J'ai beaucoup réfléchis et .. J'accepte de vous dire ce qui m'est arrivée. Si en échange, vous me promettez de garder le secret .. Vous me le jurez ? Personne ne doit savoir.
Fixant la dame avec profondeur, elle attendit sa réponse qui fut un hochement de tête positif, ainsi qu'un « Je te le promets Puppy » doux et rassurant. Alors, se pinçant les lèvres en s'apprêtant à commencer son récit, Puppy s'allongea correctement et posa ses mains l'une sur l'autre sous sa poitrine, ses yeux fixèrent le plafond et une voix calme se refit entendre :
    - Bien, mais je vous préviens, ça a tout du mélodramatique. Oubliez tout ce que je vous ai dit jusqu'à maintenant. J'ai menti, depuis mon arrivée, je n'ai fait que ça, mentir à tout le monde. Je sais que vous le saviez. Ce que tout le monde croit que je suis est faux. La folle dingue qui a tuée sa propre tante sans jamais ressentir le moindre remord n'a jamais existé en vérité. Je ne suis pas une assassin .. J'ai tuée mais c'était totalement malgré moi .. C'était incontrôlé. J'ai pas voulut qu'elle meurt par ma faute .. Tout ça c'était sa faute à lui, qui se faisait passer pour mon petit ami. Je n'ai jamais fait de mal à personne .. C'est à cause d'un sale type que j'ai fini en prison, c'est lui qui aurait dû y aller à ma place ... C'est lui qui aurait dû vivre tout ce que j'ai vécu après ça ..
Le récit commençait seulement, que déjà, Puppy avait la gorge serrée, le nez piquant et les yeux brillant de larmes qui ne demandaient qu'à sortir. Ses paroles ne faisaient que commencer à s'exprimer que ses souvenirs étaient revenus au galop harceler et torturer son esprit.

- - - - - - - - - -
Texas, 28 Mai 1940. En ce jour naquît la fille d'une femme anglaise et d'un homme américain. Les Dawson. Ils prénommèrent leur fille unique : Shirley Evelyn. Les deux parents n'eurent pas d'autres enfants. Ils n'avaient désirés qu'une fille, ni plus ni moins et ils avaient eu ce qu'ils voulaient. Alors pourquoi demander plus ? Surtout qu'ils n'étaient peut-être pas riches mais ils n'étaient pas non plus pauvres pour autant. Au contraire, ensemble, ils vivaient très bien. La famille était heureuse, tout le monde s'entendait parfaitement bien et l'environnement dans lequel grandit la petite Shirley, plus tard connue sous le surnom de Puppy, débordait d'amour et d'affection. Elle ne pouvait demander mieux. Comme dans toutes les familles, il y avait bien sûr des disputes mais elles ne duraient jamais. La jeune fille grandit normalement, sans problème.

Elle alla à l'école jusqu'au lycée et se faisait toujours plein d'amis. Sociable, souriante, gentille, douce, attentionnée et romantique comme la majorité des filles de son âges. Elle se faisait plein d'amis. S'intéressait à l'art, la musique, la danse, le spectacle, le dessin, la mode et le chant. En cours, elle récoltait toujours des notes correctes. Avec ses amis, elle sortait, s'amusait, profitait de la vie en la croquant à pleine dent, tout ça en excellente compagnie. Tout allait bien, on pouvait dire qu'elle menait une vie de fille ordinaire. Pas besoin de vous faire un grand dessin, si ? A chaque vacance d'été, ses parents l'emmenaient dans un nouveau pays à découvrir. Jusque là, il ne se passait rien de bien particulier.

Aucun nuage noir à l'horizon. Jusqu'à un soir de ses 16 ans, où elle fit une rencontre qu'elle regretta toute sa vie. Elle était sortie en boîte de nuit avec des amis, elle avait dansée sur la piste toute la nuit et s'éclatait énormément. Comme beaucoup, elle s'essaya tout juste à l'alcool pour voir ce que ça faisait, se rendant littéralement soûle. Elle ne se rendit alors plus compte de ce qu'elle faisait et se mit à flirter avec un parfait inconnu qui ne cachait pas son plaisir à jouer avec la demoiselle. Jeu qui alla bien loin, trop loin. Ce soir-là, elle y perdit sa virginité mais aussi sa liberté. C'est là, que le cauchemar commença.

Le lendemain. Elle se réveilla dans une pièce et sur un lit qui lui était totalement inconnu. Où était-elle ? Pas chez elle, c'était certain. Avec un mal de tête atroce, la jeune anglo-américaine avait eut beaucoup de mal à réfléchir jusqu'à ce qu'un individu entre dans la pièce. Lui. Vite, Shirley se cacha sous le drap, elle était entièrement nue. Ne comprenant rien de tout ça, la présence de cet homme, l'absence de ses vêtements, son mal de tête et cet endroit qui lui était étranger. La jeune fille posa toutes les questions possible à l'homme qui l'observait de manière bien douteuse. Celui-ci alors, lui expliqua tout ce qui s'était passé avec une malice et une délectation palpable pendant que la pauvre fille était de plus en plus catastrophée tandis qu’il lui expliquait ce qu’ils avaient fait. Elle n’osait pas imaginer la réaction de ses parents s’ils apprenaient tout ça.. C'était un calvaire qui ne faisait que commencer.

Shirley voulut s'enfuir bien sûr et l'homme ne l'en empêcha pas. Il pourrait ainsi savoir où elle habitait en la suivant alors qu’il détenait même son numéro de portable. Une fois chez elle, quelques jours passèrent avant qu’il ne la contacte pour la première fois. Comment avait-il fait pour avoir son numéro ? Elle lui aurait donné inconsciemment ? Il commença à la harceler au téléphone, prétextant vouloir la revoir pour repasser une nuit semblable à la dernière. La menaçant qu’autrement, il viendrait pour tuer ses parents. Shirley prit peur et ne répondit plus jusqu’au jour où il vint chez elle. C’était un soir, il y eut des effusions de sang, des cris, des larmes et également .. Un viol. Shirley s'était débattu, elle avait giflé et griffé l'homme à plusieurs reprises, ses parents gisaient sur le sol, le parquet se teintait du rouge de leur sang. C'était horrible. Deux uniques coups de feu avaient été tirés. Si elle n'avait pas fait cette bourde ce soir-là, ce ne serait jamais arrivé. C'était ce qu'elle pensait. Ce pourquoi, elle se tint pour responsable de leur mort. Après ça, elle dût aller vivre chez sa tante qui vivait seule.

Depuis, toutes les nuits, elle sortait pour le rejoindre et faire des choses qu'une fille ne devrait jamais avoir à faire. Des choses pas catholiques. Contre son grès bien sûr. Et au bout de deux ans, Shirley en pouvait plus, elle en avait assez. Pourtant, il avait été clair, si elle s'absentait une nuit durant, elle le regretterait à jamais. Alors, le soir du 2 Juin 1958. Celui-ci vint à l'improviste. La tante ne comprenait pas ce que le petit ami de sa nièce venait faire là tout à coup. Surtout qu'elle ne lui avait pas dit qu'elle avait un copain. Shirley n'eut pas le courage d'aller à l’encontre de ce véritable psychopathe qui s'assit à la même table que la petite famille pour faire mine de manger avec elles. Sauf qu'au moment où il commença à sortir son arme à feu, la jeune adulte le surprit et lui sauta littéralement dessus pour l'empêcher d'appuyer sur la détente. Sa tutrice vit toute la scène et eut le temps d'appeler la police avant que ça ne dégénère vraiment. La petite anglo-américaine arracha l'arme des mains de l'homme, une balle partie sans que Shirley ne puisse le contrôler et un corps s'étala au sol, raide et sans vie. Ce corps était celui de sa tante maternelle.

Voyant ce qu'elle venait de faire, la jeune fille en tomba au sol sur le genoux, les yeux en larmes et désespérée. Elle se mit à hurler, à se tirer les cheveux et à sangloter. Dans tout ses états, elle refusait l'accident qu'il venait de se produire. Elle aurait voulut que ce soi lui qui meurt mais c'était l'innocente qui avait tout prit. Comme si ça suffisait pas, la police arriva à ce moment-là et sous les explications du "petit-ami" de l'assassin féminin, ils emmenèrent la folle jusqu'au commissariat en attendant d'être jugée et mise en prison. Pendant que le vrai fauteur de trouble, lui, jouissait d'une totale liberté.

Un an plus tard, la jeune fille douce et aimante que tout le monde connaissait avait disparue pour laisser place à une femme totalement différente. Une femme froide, au regard inhospitalier et au fort caractère parfois trop intimidant. C'était quelqu'un d'autre qui entrait alors à la Lennox House. Une femme cachée derrière un masque qui la protégeait d'un passé douloureux.


- - - - - - - - - -
    - Il s'était fait passé pour mon petit ami et s'était ainsi innocenté de lui-même quand la police est arrivée. Ma tante avait oubliée de préciser que c'était un homme qui avait fait irruption chez nous .. Entre le petit copain soit-disant apeuré, qui comprenait pas la crise de folie de sa partenaire et la petite dégénérée qui pleurait, criait des mots incompréhensibles et tenait encore l'arme dans ses main, qui ils auraient put croire ? Lui évidement. Je pouvais dire ce que je voulais devant le juge, ça changerait rien, j'avais vraiment tuée ma tante et ne pouvait donc que terminée en prison. Si j'avais pas rencontrée ce sale type, rien de tout cela ne serait arrivé .. Si j'avais pas été prise pour une folle, je serais encore à moisir en prison aujourd'hui. Ca me tue de l'intérieur quand je repense à tout ça .. Voilà, vous savez tout de mon histoire maintenant. Tout le monde ici me prend pour une sans coeur qui ne respecte personne pas même sa propre famille. Ils se fourvoient tous à mon sujet .. Mais ça m'arrange. Comme ça, il y en a pas beaucoup qui ose m'approcher pour me questionner et me forcer à me rappeler tout ce dont je n'ai pas envie de me souvenir ... Je préfère que les gens me laissent tranquille.
Durant son récit, Puppy avait complètement fondue en larmes devant le regard désolée et triste de sa psychologue qui préféra la laisser se lâcher plutôt que de continuer à refouler ses larmes. Ca lui ferait du bien de tout libérer, de laisser échapper sa douleur par cette eau salée qui coulaient de ses yeux rougies. Le noir de ses paupières inférieures dégoulinait sur ses joues et accentuait l'expression de détresse sur son visage ..


© photobucket.


♚ Flamet


Pseudo → Flamet
âge → 20 ans
avatar → Vanessa Hudgens
type de personnage → Mon propre scénario.
multicompte? → Pas pour le moment.
pourquoi ce personnage? → Serait-ce pas plutôt une question pour ceux qui prennent des personnages inventés ? M'enfin, c'est le genre d'histoire qui m'intéresse pour faire court. ^^
avis/impression sur le forum? → Très beau, bien organisé et bien tenu quoique la couleur verte pour les avatars fait "flash" je trouve .. et c'est dommage que le fond du forum soit une couleur uni. Je le trouve globalement un peu trop sombre mais sinon il est parfait *-* Mais ce serait quand même pratique si vous pouviez activer la fonction Brouillon s'il vous plaît ^^ Et je me demande aussi .... Pourquoi ma signature ne s'affiche-t-elle pas ? T-T Elle est autorisée pourtant é-è C'est parce que je suis un tout nouveau membre ?
as-tu vu sucker punch? OK by Brunie
présence? → 6/7
comment as-tu connu le forum? → J'ai vu la fiche sur un forum de pub pour site rpg.
autre chose? → Non rien de plus, si ce n'est que j'espère rp bientôt et me créer de bons liens intéressants (; HS total mais croyez le ou pas, j'ai jamais courut après le rose 8D


Dernière édition par Puppy le Jeu 17 Nov - 4:39, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brunie
« brunie ♚ the queen of the bitch »
avatar

→ lettres envoyée : 234
→ date d'arrivée : 07/11/2011
→ statut : ça te regarde?
→ avatar : katie cassidy
→ crédits : ava. (c) faith

MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 8:38

Bienvenue parmi nous & merci de ton inscription. Bonne continuation pour ta fiche et je vais regarder pour régler les problèmes de la signature et de brouillons.

EDIT: c'est fait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whereismymind.the-up.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 11:25

Merci pour le message de bienvenue ! C'est un plaisir de m'inscrire ici ^^
Merci Les brouillons me seront très pratique *-* J'ai presque fini ma présentation, il me manque plus que le physique et l'histoire ~ ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Brunie
« brunie ♚ the queen of the bitch »
avatar

→ lettres envoyée : 234
→ date d'arrivée : 07/11/2011
→ statut : ça te regarde?
→ avatar : katie cassidy
→ crédits : ava. (c) faith

MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 11:46

Parfait dans ce cas! J'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whereismymind.the-up.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 19:23

Hey !
J'aime comment c'est présenté en interrogatoire ^^
Je sais, on poste pas tant qu'on est pas validé What a Face
*pastaper*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Mer 16 Nov - 23:51

Salut Greedy ! Faudra que tu me dises d'où te vient ce surnom originale *0*
Merci c'est gentil et ça me fait plaisir de le savoir ^^ ♥️
*Fand'AliceAuPaysdesMerveilles!*w**

J'ai plus que l'histoire à faire maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Jeu 17 Nov - 7:40

Greedy comme tu dois le savoir c'est gourmand et... le reste dans l'histoire qui devrait être là ce week-end What a Face
*fanaussi What a Face*
P.S : je suis fan de ton gif de signature < 3
Revenir en haut Aller en bas
Brunie
« brunie ♚ the queen of the bitch »
avatar

→ lettres envoyée : 234
→ date d'arrivée : 07/11/2011
→ statut : ça te regarde?
→ avatar : katie cassidy
→ crédits : ava. (c) faith

MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Jeu 17 Nov - 8:58

Greedy: tu peux poster ici même si tu n'a pas terminé ta présentation, on ne va pas t'empecher de souhaiter la bienvenue à un membre

Puppy: tu as fini & ta fiche est complète. C'est très bien, je te dit donc *sourire aux lèvres* bienvenue parmi nous puisque ta fiche est validée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whereismymind.the-up.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    Jeu 17 Nov - 10:57

Merci beaucouuuuup *0* !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puppy « It was an Accident ... »    

Revenir en haut Aller en bas
 
Puppy « It was an Accident ... »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCKER PUNCH :: REAL W0RLD. :: ☂ Dustbin. :: ▷ FICHES.-
Sauter vers: